Tous nos bons plans et promo

Bois de chauffage compressé

Peut-on tout compacter ?

Bois reconstitué : peut-on tout compacter ?

Avec l’essor des énergies renouvelables, deux grandes familles de produits se dégagent : le granulé et le bois reconstitué. Si tout le monde s’accorde pour dire qu’un bon granulé doit être compressé à partir de sciures de résineux avec les normes NF, EN Plus et Din+, pour le bois reconstitué, le consensus n’est pas encore unanime. Il existe en effet plusieurs tentatives pour fabriquer du bois reconstitué avec une matière autre que la sciure ; exemples :

  • Les déchets d’élagage et d’espace vert : on recycle tout ; l’idée est séduisante. Deux bémols : tous les bois n’ont pas la même capacité calorifique et le bois tendre (peuplier, saule, bouleau …) génère un taux de cendre important. Résultat : les bûches, de par leurs essences multiples peuvent avoir une efficacité calorifique irrégulière et un taux de cendre anormalement élevé.
  • Le marc de café : à la différence de la sciure, le produit est très homogène dans sa texture. On a des particules extrêmement fines, de la « farine de café » en quelque sorte. Résultat : le produit se désagrège très facilement quand on le sort de son emballage (si cela n’est pas avant) et répand déjà de la poussière avant qu’on puisse mettre la bûche dans l’appareil de chauffage. Les capacités calorifiques restent à démontrer et le taux de cendre est important.
  • Les balles de riz : des tentatives ont été réalisées pour la compresser. Si effectivement les balles brûlent, certaines matières comme la silice ne brûlent pas. Résultat : un taux de cendre important qui peut monter jusqu’à 20 %, pourcentage bien supérieur à celui du bois de chauffage traditionnel !
  • Conclusion : rien de tel qu’une bûche de bois reconstituée à partir de … sciure de bois dur issue de la première transformation du bois (scierie) !

Les prix sont affichés pour une commande livrée dans le 01 - AIN. Changer