Tous nos bons plans et promo

LaMaison.fr Janzé

Qu’entend-on par méthanisation ?

La méthanisation est un processus qui permet de produire du biogaz grâce à la fermentation de la biomasse. La biomasse est un ensemble de déchets qui peuvent provenir du secteur agricole comme le fumier ou qui peuvent être des sous-produits industriels tel que les déchets de légumes, ou bien les boues de stations d’épuration.

La biomasse est chauffée et fermente pendant plusieurs jours sans oxygène dans ce qu’on appelle le digesteur. Une fois le processus terminé le biogaz sort du digesteur et peut ensuite servir à produire de la chaleur ou de l’électricité. Une autre solution est la cogénération c’est-à-dire une production combinée de chaleur et d’électricité. 

Le biogaz peut aussi servir de biocarburant ou être injecté dans le réseau local de distribution de gaz naturel. Et il y a également le digestat qui sort du digesteur c’est un fertilisant naturel.

 

Les origines de la méthanisation

Le procédé de méthanisation a été découvert en 1776 par un savant italien Alessandro Volta lorsqu’il a identifié un « gaz hydrogène carburé » qui s’échappaient des bulles produites par les vases du lac Majeur. Puis la présence de ce gaz a été démontré quelques années plus tard en 1808 lors de la décomposition du lisier par Humphrey Davy.

Par la suite, ce gaz sera appelé le méthane et il sera découvert petit à petit dans de nouveaux milieux anaérobies ce qui signifie des milieux privés d’oxygène comme la digestion animal ou les zones humides.

Et ce n’est qu’au début du XXème siècle que la première usine de méthanisation a vu le jour en Grande-Bretagne qui permettait d’éclairer les rues de la ville d’Exeter à partir de boues urbaines.

 

La réapparition de la méthanisation dans les années 1930/1940

Durant l’entre-deux-guerres, le principe de méthanisation s’est amélioré grâce à de nombreux travaux à ce sujet surtout en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. C’est dans les années 1930-1940 que de nombreux digesteurs sont mis en route sur des stations d’épuration. Puis lors de la Seconde Guerre mondiale la méthanisation connait un renouveau pour pallier le manque de carburant et pour les mêmes raisons les chocs pétroliers marquent une nouvelle impulsion dans la production de biogaz.

Aujourd’hui, grâce aux progrès technologiques et aux enjeux environnementaux, il y a plus de 700 unités de méthanisation en France. Elles se sont véritablement développées grâce aux aides publiques dans le cadre du Grenelle de l’Environnement (ensemble de décisions prises en matière d’environnement et de développement durable).

 

Les bienfaits de la méthanisation

 

Le principe de méthanisation apporte de nombreux avantages :

  • Traitement et de la valorisation des déchets organiques
  • Production d’une énergie renouvelable :

àLa chaleur qui pourra permettre aux agriculteurs de chauffer leurs locaux ou d’alimenter d’autres bâtiments

àL’électricité ; les agriculteurs peuvent l’utiliser et revendre le surplus

àLe biogaz qui peut servir de biocarburant ou être injecté dans le réseau de gaz nature

  • Production d’un engrais naturel qui est le digestat qui est ensuite répandu sur les productions agricoles
  • Création d’emplois qualifiés et non délocalisable
  • Réduction des gaz à effet de serre
  • Apporter un revenu complémentaire notamment aux agriculteurs

 

 Et Eligo-Bois dans tout ça ?

Si la matière première (la sciure) provient des scieries locales, c’est bien.

Si cette sciure de bois est séchée par la chaleur dégagée par la méthanisation, c’est bien aussi.

Si les bûches de bois de chauffage traditionnel sont séchées par la chaleur dégagée par la méthanisation, c’est bien aussi.

Si la presse à compacter utilise l’électricité de la méthanisation pour produire les bûches compactées, c’est encore mieux !

Et si la bûche compactée est distribuée par une flotte de camions qui utilisent du biocarburant produit par cette même méthanisation, c’est formidable !

Voilà l’objectif que se fixe au quotidien l’entreprise Eligo-Bois : fournir à l’ensemble de ses clients des bûches compactées dont la sciure provient des scieries locales françaises, sciure séchée par la chaleur et bûches compactées obtenues par l’électricité dégagée par la méthanisation. Avec des camions qui roulent de plus en plus au biogaz …

 

Produits référencés dans les magasins La Maison.fr:

Bûches compactéesde jour Hestia par paquet de 5

Bûches compactéesde jour Cubix par paquet de 5

Filet de bois d’allumage en sac de 40 dm3

Sac de bûches de bois traditionnelles, filet de 25 dm3

Sac de bûches de bois traditionnelles, filet de 50 dm3

 

Communes situées à proximité du magasin LaMaison.fr de Janzé,

département d’Ille-et-Vilaine (35)

35150 Amanlis,

35150 Boistrudan,

35230 Bourgbarré,

35890 Bourg-des-Comptes,

35150 Brie,

35150 Chanteloup,

35150 Corps-Nuds,

35320 Crevin,

35150 Esse,

35150 Janzé,

35320 La Bosse-de-Bretagne,

35320 La Couyère,

35890 Laillé,

35320 Lalleu,

35320 Le Petit-Fougeray,

35320 Le Sel-de-Bretagne,

35240 Le Theil-de-Bretagne,

35230 Orgères,

35320 Pancé,

35150 Piré-Chancé,

35470 Pléchâtel,

35320 Poligné,

35131 Pont-Péan,

35230 Saint-Armel,

35230 Saint-Erblon,

35320 Saulnières,

35320 Tresbœuf

35 Boulevard Pasteur

Liste des communes eligibles à la livraison

  • 35150 Amanlis
  • 35150 Boistrudan
  • 35230 Bourgbarré
  • 35890 Bourg-des-Comptes
  • 35150 Brie
  • 35150 Chanteloup
  • 35150 Corps-Nuds
  • 35320 Crevin
  • 35150 Esse
  • 35150 Janzé
  • 35320 La Bosse-de-Bretagne
  • 35320 La Couyère
  • 35890 Laillé
  • 35320 Lalleu
  • 35320 Le Petit-Fougeray
  • 35320 Le Sel-de-Bretagne
  • 35240 Le Theil-de-Bretagne
  • 35230 Orgères
  • 35320 Pancé
  • 35150 Piré-Chancé
  • 35470 Pléchâtel
  • 35320 Poligné
  • 35131 Pont-Péan
  • 35230 Saint-Armel
  • 35230 Saint-Erblon
  • 35320 Saulnières
  • 35320 Tresbœuf
Les prix sont affichés pour une commande livrée dans le 75 - PARIS. Changer